Warenkorb

0 Produits - CHF 0.00
  Ajouter au panier
0 Produits - CHF 0.00
  Ajouter au panier

Prolifération bactérienne dans l’intestin grêle (SIBO)

La prolifération bactérienne et la colonisation incorrecte de l'intestin grêle (Small intestinal bacterial overgrowth, SIBO) sont très fréquentes. Les problèmes non spécifiques causés ressemblent à ceux du syndrome du côlon irritable, c'est pourquoi il est souvent difficile de les distinguer.

SIBO est l'une des maladies les plus négligées et non diagnostiquées.

Des millions de personnes souffrent silencieusement pendant des années, tandis que les effets sur la digestion et le système immunitaire sont dévastateurs. Elles sont régulièrement épuisés, ont constamment des douleurs et des troubles du sommeil, elles ont peur de manger et appréhendent les situations sociales (sorties, lieux publics, voyages, travail, etc.). SIBO est extrêmement stressant d'un point de vue physique, émotionnel et mental.

Symptômes

  • Douleur dans l'abdomen
  • Changements dans la fréquence et / ou l'état des selles (constipation et / ou diarrhée)
  • Éructations
  • Flatulences
  • Nausée
  • Maux d'estomac
  • Ventre gonflé

Clarifications

Si une colonisation bactérienne est suspectée, le test respiratoire à l'hydrogène expiré est effectué.

Prolifération bactérienne dans l’intestin grêle (SIBO)

Conséquences

Manque considérable d'énergie et de nutriments, car les micro-organismes éliminent les nutriments du chyme (aliments partiellement digérés).

L'autre problème est l’inflammation : ce ne sont pas toujours seulement les micro-organismes inoffensifs qui sont présents dans l'intestin grêle. Il peut y avoir des agents pathogènes tels que Helicobacter pylori, Candida ou Klebsiella, qui non seulement absorbent les nutriments, mais attaquent et infectent les cellules intestinales. Une inflammation massive et une réponse immunitaire en sont les conséquences. Pour cette raison le SIBO est également une cause importante du Leaky Gut*.

* Leaky Gut = L'intestin est perméable et moins capable d'agir comme une barrière. Lorsque la barrière protectrice de la paroi intestinale n'est plus intacte, les composants alimentaires non digérés, les bactéries, etc. pénètrent dans la circulation sanguine par la muqueuse intestinale endommagée.

Thérapie

Les trois principaux piliers de la thérapie SIBO comprennent initialement la correction des maladies sous-jacentes en arrêtant les médicaments inhibiteurs de motilité (par exemple les opioïdes, les benzodiazépines, etc.) ou les médicaments inhibiteurs d'acide (inhibiteurs de la pompe à protons (IPP)) ou la correction anatomique - si cela est possible. La deuxième intervention est l'éradication ou la réduction de la prolifération d'agents pathogènes dans l'intestin grêle par le biais d'antibiotiques et de substances végétales, ainsi que l'utilisation de produits procinétiques. Enfin, en particulier pour la prophylaxie à long terme, l’ajustement de l'alimentation est d'une importance fondamentale.

Description

En bref, il y a trop de bactéries au mauvais endroit : dans l'intestin grêle, où elles créent des dommages.

Normalement, moins de bactéries vivent dans l'intestin grêle que dans le gros intestin. La prolifération bactérienne se produit lorsqu'on peut détecter plus de 100 000 germes par millilitre de jus dans l'intestin grêle. En impliquant des bactéries dans le processus digestif, des diarrhées, des selles grasses, des flatulences, une carence en fer et vitamines peuvent survenir. En règle générale, la prolifération bactérienne dans l'intestin grêle se produit chez les patients après une chirurgie intestinale (résection de l'intestin grêle), avec une maladie inflammatoire de l'intestin (maladie de Crohn), des diverticules de l'intestin grêle ou une activité intestinale réduite (trouble de la motilité) dûe à une autre maladie (par exemple, diabète, sclérodermie, maladies neurologiques). Il y a rarement une prolifération bactérienne dans l'intestin grêle sans qu'une maladie sous-jacente ne soit trouvée.

Inhibiteurs de la pompe à protons (IPP)

Les inhibiteurs de la pompe à protons (IPP), également appelés "protection de l'estomac", sont souvent prescrits. Ils sont parmi les médicaments les plus administrés après les statines dans le monde. Ce sont des médicaments qui suppriment la formation d'acide gastrique.

Comment fonctionnent les IPP ?

En prenant des IPP, la production d'acide est réduite jusqu'à >99%.

Changement de pH : de pH2 ---> à pH6

Après avoir pris des IPP, 1000 fois plus de bactéries peuvent être trouvées dans l’intestin grêle. On trouve des espèces qui habituellement se trouve dans l'oropharynx (arrière de la bouche) et dans les selles.

  • Home
  • Région gastro-intestinale
  • Conseils
Adresse

AllergyCare AG
Zürichstrasse 2
CH-8134 Adliswil

  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.