Warenkorb

0 Produits - CHF 0.00
  Ajouter au panier
0 Produits - CHF 0.00
  Ajouter au panier

BPCO

La bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) est une maladie pulmonaire obstructive chronique qui n'est pas guérissable. La BPCO est généralement causée par le tabagisme. C'est pourquoi la maladie est souvent appelée familièrement "bronchite du fumeur". Les premiers signes de la BPCO sont les crachats, la toux et l'essoufflement. Les personnes touchées ignorent généralement ces symptômes pendant une période relativement longue et ne consultent le médecin que lorsque la maladie est déjà bien avancée. Le tissu pulmonaire est alors souvent déjà largement détruit.

Combien de personnes souffrent de BPCO ?

En Suisse 400'000 personnes souffrent de BPCO.

Quelles sont les conséquences de la BPCO ?

Dans la plupart des cas, la BPCO se manifeste par une inflammation persistante des voies respiratoires (bronchite chronique).  La maladie entrave de plus en plus la respiration, entraînant même une insuffisance respiratoire. Les personnes touchées peuvent être de moins en moins performantes physiquement et sont dépendantes d'un apport supplémentaire en oxygène aux stades avancés de la maladie.

Chambre d'inhalation TipsHaler

Chambre d'inhalation TipsHaler

La chambre d’inhalation avec valve TipsHaler® a été développée pour faciliter et optimiser l'administration de médicaments inhalés dans le traitement des maladies respiratoires.

Symptômes

Les premiers signes typiques sont les symptômes suivantes :

  • Expectoration
  • Toux le matin
  • Essoufflement

Expectoration

Les poumons malades produisent plus de mucus que les poumons sains. Les polluants inhalés au fil des ans, par exemple la fumée de cigarette, paralysent ou détruisent les cils des voies respiratoires, de sorte qu'ils ne peuvent plus transporter le mucus hors des poumons. Dans ce cas, le mucus visqueux doit être "expulsé" par la toux.

Tousser le matin

Les personnes atteintes de BPCO toussent surtout le matin. Ils se sont généralement habitués à cette toux quotidienne et ne s'en préoccupent plus. Cependant, si vous ne consultez un médecin que lorsque vous avez un rhume ou une infection respiratoire, il est souvent déjà trop tard.

L'essoufflement

L'essoufflement est la pire conséquence de la BPCO. Le mucus visqueux et l'inflammation chronique rétrécissent les voies respiratoires. C'est comme respirer à travers une paille. En conséquence, les personnes concernées sont moins capables physiquement de faire face à la difficulté : elles ressentent d'abord l'essoufflement lors d'un effort important, puis se reposent déjà.

Traitement

La BPCO n'est pas guérissable. Toutefois, si la maladie est détectée à un stade précoce, son évolution peut être ralentie. Les médicaments peuvent atténuer les symptômes et l'exercice physique peut améliorer les performances.

Indispensable : l'arrêt de la fumée

Ce n'est qu'en arrêtant de fumer que l'on ralentit la destruction des poumons. Il vaut donc la peine d'arrêter de fumer à n'importe quel stade de la maladie.

L'entrainement augmente la performance

Les personnes atteintes de BPCO ne sont souvent pas entraînées. Ils évitent l'effort physique car il entraîne l'essoufflement. De ce fait, de moins en moins d'efforts physiques entraînent un essoufflement de plus en plus important. Ce cercle vicieux peut être rompu. Par exemple avec une réadaptation pulmonaire ou en participant à des groupes de formation spécialisés.

Les médicaments soulagent les symptômes

Les médicaments inhalés peuvent soulager les symptômes et l'essoufflement lors d'un effort physique. Les doses sont inhalées ou prises une fois, ou plusieurs fois par jour. Ce traitement contribue à améliorer la fonction pulmonaire, à augmenter les performances et donc à améliorer la qualité de vie. Dans les stades avancés, l'inflammation des bronches est parfois aussi traitée avec des préparations de cortisone par inhalation.

Approvisionnement en oxygène

Dans diverses maladies pulmonaires, les poumons sont si gravement endommagés qu'ils ne peuvent pas absorber suffisamment d'oxygène.

L'approvisionnement à long terme en oxygène réduit la détresse respiratoire et augmente ainsi les performances et la qualité de vie, soutient le système cardiovasculaire et augmente l'espérance de vie.

  • Home
  • Voies respiratoires
  • Conseils
Adresse

AllergyCare AG
Zürichstrasse 2
CH-8134 Adliswil

  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.