Warenkorb

0 Produits - CHF 0.00
  Ajouter au panier
0 Produits - CHF 0.00
  Ajouter au panier

Coliques

L. reuteri DSM 17938 est le seul probiotique recommandé par les experts pour la prévention et le traitement des coliques infantiles.

Les coliques du nourrisson sont une affection fréquente, mal comprise et souvent frustrante pour les parents et les soignants. Selon les critères de Rome-IV pour le diagnostic des troubles gastro-intestinaux fonctionnels, les coliques du nourrisson se définissent par la survenue d‘épisodes inexplicables et spasmodiques de gémissements ou de pleurs, sans cause organique, avant 5 mois.

Cette façon de pleurer atteint généralement son pic après environ six semaines de vie et disparaît habituellement vers le quatrième mois.

Les coliques infantiles, diagnostiquées chez 26% des enfants, sont l‘une des principales raisons de consultation chez le pédiatre.

BiGaia gouttes en cas de coliques infantiles accompagnées de pleurs excessifs

BiGaia Gouttes

Pour les besoins nutritionnels en cas de coliques infantiles accompagnées de pleurs excessifs.

Les premiers mois

Les premiers mois avec un nouveau-né sont merveilleux et excitants. Mais attention : tous les bébés pleurent ! En général quand ils obtiennent ce dont ils ont besoin, ils se calment rapidement. Certains bébés, cependant, crient et pleurent continuellement. Cela entraîne souvent une grande frustration chez les parents et ceux qui les entourent, car rien ne semble pouvoir régler le problème : ni les mots rassurants, ni la marche, le portage ou les câlins, ni un changement de nourriture, ni même des médicaments ou de l‘homéopathie.

Coliques du nourrisson = coliques de trois mois

8 à 26% des nouveau-nés souffrent de coliques infantiles. Dans cette phase difficile, le risque de fatigue parentale et celui de secouer le nouveau-né augmente (Attention : les secousses peuvent causer de graves dommages permanents au bébé !). Les causes exactes des coliques infantiles ne sont pas encore claires. On pense que le développement des coliques infantiles est causé par un ensemble de facteurs – par exemple la composition initiale du microbiote en fonction du type de naissance, le système digestif encore immature du nouveau-né, une technique d‘alimentation ou d‘allaitement défavorable dans laquelle les nourrissons ingèrent trop d‘air, le stress et les tensions dans le cercle familial, la routine qui fait toujours défaut dans la vie quotidienne ou la surexcitation de l‘enfant.

Les coliques sont multifactorielles et peuvent affecter la santé gastrointestinale plus tard au cours de la vie

La dysmotilité intestinale et l‘hypersensibilité viscérale sont considérées comme les facteurs principaux de cet état. Durant la dernière décennie, la recherche s‘est concentrée sur le rôle du microbiote gastro-intestinal. Une étude a démontré que, chez les nourrissons souffrant de coliques, le nombre de lactobacilles intestinaux était inférieur à celui des nourrissons sans coliques, alors que la concentration de bactéries coliformes était au contraire supérieure. Il a également été démontré que les enfants ayant souffert de coliques manifestent, plus souvent, au cours de leur enfance, des troubles gastro-intestinaux, psychologiques ou des réactions allergiques.

Comment reconnaître les coliques infantiles ?

Le bébé a moins de 5 mois et les pleurs n‘ont pas de cause organique.

  • L‘enfant est exceptionnellement agité.
  • Il pleure excessivement (épisodes inexpliqués et spasmodiques de pleurnicheries ou de cris).
  • Rien ne peut le calmer.

Ses pleurs commencent généralement en fin d‘après-midi et peuvent se poursuivre jusque tard dans la soirée. Cependant, le bébé est en bonne santé et grandit normalement. Lorsqu‘il pleure, le bébé adopte une position de crampe typique.

Il serre les poings, le petit ventre est généralement gonflé, le dos est arqué, le teint apparaît pâle ou rouge et les jambes se fléchissent violemment sur l‘abdomen. Entre une crise et une autre, les nourrissons ne présentent aucun autre symptôme. Le rythme veille-sommeil est souvent perturbé.

L‘intestin du nouveau-né a besoin d‘aide

La flore intestinale d‘un nouveau-né se développe progressivement afin de lui permettre une digestion complète des aliments. Au moment de l‘accouchement, elle reçoit les premières bactéries bénéfiques de sa mère. Cependant, cela ne se produit pas lors des naissances par césarienne. Dans les deux cas, la nutrition peut soutenir de manière significative la maturation de l‘intestin et le développement d‘une flore intestinale qui fonctionne bien.

Les enfants atteints de coliques ont moins de bactéries intestinales bénéfiques que les enfants sans coliques. Avec l‘ajout de Lactobacillus reuteri DSM 17938, les conditions de vie des bactéries utiles sont optimisées. Non seulement il s‘installe dans l‘intestin, mais il stimule la croissance d‘autres bactéries bénéfiques et rend l‘environnement difficile pour les bactéries moins utiles.

L. reuteri DSM 17938 est isolé du lait maternel. Nous savons que, dans l’évolution, Lactobacillus reuteri DSM 17938 a été transmis de génération en génération par le canal vaginal et / ou avec le lait maternel. Malheureusement, il semble qu‘en raison de notre mode de vie moderne, nous perdions cette bactérie importante.

 Enfant avec des coliques

Mesures/Conseils

Étant donné que plusieurs facteurs jouent un rôle dans le développement des coliques, il est recommandé d‘essayer quelques mesures simples. Votre sage-femme ou votre conseiller parental pourra en proposer quelques-unes. Quelques exemples :

  • Technique d‘allaitement
  • Quelle tétine utiliser lors de l‘alimentation avec le biberon
  • Autre mesures d‘apaisement (bercer doucement, chanter, ...)
  • Comment prendre le nouveau-né dans les bras (mettre son ventre contre votre avant-bras,...)
  • Etc.
Logo BiGaia
  • Home
  • Région gastro-intestinale
  • Conseils
Adresse

AllergyCare AG
Zürichstrasse 2
CH-8134 Adliswil

  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.