0 Produits - 0.00 CHF
  Ajouter au panier

Info-text

  • Home
  • guide
  • Problèmes de la peau
  • Molluscum contagiosum

Molluscum contagiosum

Molluscum contagiosumA quoi ressemblent les molluscum contagiosum?

Il s’agit de petits nodules ronds d’environ 2-5 mm qui apparaissent le plus souvent en groupes sur la peau. Ils sont de couleur chair ou rougeâtre avec une surface brillante ou nacrée. Au milieu, on peut généralement observer une cuvette qui peut comprendre une petite ouverture.A l’intérieur du molluscum contagiosum se trouve une masse blanchâtre qui contient de nombreux virus contagieux. Par conséquent, ne pressez pas vous-même ces nodules ou évitez de les gratter fortement. Cela pourrait entraîner la formation d’une cicatrice ou l’extension de l’affection à d’autres endroits de la peau.

Quelle est l’origine des molluscum contagiosum?

Il s’agit d’une infection contagieuse de la couche supérieure de la peau (épiderme) causée par un virus (virus du molluscum contagiosum). Les verrues ordinaires, génitales, filiformes, planes, digitées ou plantaires sont provoquées par d’autres types de virus, qui appartiennent à la famille des papillomavirus. Il s’agit donc de deux affections totalement différentes.

Comment se transmet le molluscum contagiosum?

La transmission du molluscum contagiosum s’effectue en règle générale par contact humain direct. Des matières porteuses du virus, qui proviennent d’un molluscum contagiosum, pénètrent alors dans les couches supérieures de la peau par de petites lésions cutanées (de grattage, p. ex.) et entraînent la formation d’un nouveau molluscum dans les 2 à 7 semaines qui suivent. Il est beaucoup plus rare que la transmission du virus s’avère indirecte, c’est-à-dire par l’intermédiaire de vêtements, serviettes ou mouchoirs utilisés en commun.

Le molluscum contagiosum peut-il atteindre n’importe qui?

Tout être humain peut être atteint de molluscum contagiosum. Certains groupes de personnes y sont toutefois plus sujets. Les molluscum contagiosum sont particulièrement souvent constatés chez les enfants et les adolescents, ainsi que chez les personnes atteintes d’eczéma atopique (névrodermite). Chez ces dernières, la peau lésée et sèche favorise la propagation du virus. Les personnes dont le système immunitaire est déjà très affaibli par une grave maladie ou un traitement puissant sont également plus souvent atteintes que d’autres.

Quelles mesures d’hygiène faut-il respecter?

Evitez autant que possible de gratter les molluscum contagiosum et ne les pressez pas, afin de ne pas transmettre l’infection à d’autres régions du corps ou à d’autres personnes. N’utilisez pas de gants de toilette, serviettes, linges de bains en commun avec d’autres personnes. Certains experts de l’hygiène recommandent en outre de se doucher plutôt que de se baigner. Quoi qu’il en soit, les enfants atteints de molluscum contagiosum ne devraient pas se baigner avec leurs frères et sœurs.

 Faut-il toujours traiter les molluscum contagiosum?Molluscum contagiosum

Les molluscum contagiosum sont une affection inoffensive et disparaissent le plus souvent spontanément si vous avez assez de patience. Cela peut toutefois prendre des mois, voire même parfois un ou deux ans chez les personnes qui se réinfectent constamment en se grattant. Les molluscum contagiosum peuvent être surtout très gênants chez les patients atteints d’eczéma atopique, car les boutons apparaissant en grand nombre chez ces personnes. Par ailleurs, les molluscum contagiosum peuvent s’avérer esthétiquement désagréables lorsqu’ils apparaissent sur le visage.

 
Pour ces raisons, il est judicieux d’éliminer le plus tôt possible les molluscum contagiosum, de préférence avant qu’ils ne couvrent une plus grande surface. Le traitement par INFECTODELL vise à vous aider à cet égard. La guérison s’annonce en général par une inflammation du molluscum contagiosum ou de la peau en superficie. Dès qu’une telle inflammation est constatée, l’application d’INFECTODELL devient donc inutile et doit être arrêtée.